Choisir c'est renoncer. Bière ou cliché ?

Je te le dis tout de suite l’heure est grave, ça ne va pas te plaire ! C’est quasiment la même heure ! Y a bien une solution mais faut se lever tôt !

Alors j’imagine ton état de panique mais détends toi, sers-toi une mousse je vais tout t’expliquer !

Tu as peut-être déjà vu ou fait des photos ou il manquait quelque chose. Un sentiment de ne pas avoir pu reproduire le moment tel que tu l’as vécu et vu. Combien de fois tu étais excité car tu pensais avoir une photo de la mort qui tue et au final une fois à l’écran c’est la déception ? Tous les jours, tu vois des photos avec une ambiance ou une atmosphère de dingue et toi tu n’arrives pas à faire de même ? Rassure-toi tu n’es pas le seul dans ce cas-là, j’ai moi-même connu ces moments de doute et de remises en question, je crois que tous les photographes sont passés par là.

Le choix lecture de PhotoTrip

Tout pour réussir ses photos de paysage en s’adaptant aux différentes heures du jour (et de la nuit) ainsi qu’aux lieux et circonstances. Par deux spécialistes du genre abondamment primés en Grande-Bretagne.

Et tout à coup, LA révélation !

Mais un jour j’ai compris ! J’avais fait une sortie photo en une belle après-midi estivale avec un grand soleil. J’avais soigné mes cadrages, mes angles de vue, bref j’étais content de moi et j’avais hâte de partager ces photos sur un groupe Facebook ou j’avais mes habitudes.

Et là, un des photographes qui géraient le groupe me pose une question :

  • Pourquoi as-tu fais cette photo à cette heure-ci ?

Parce que le soir je suis au pub mon gars ! Bon, sur le coup je t’avoue que j’étais un peu vexé, je me suis dit mais de quoi il se mêle ? Je gère encore mon planning comme je veux…

Finalement ça n’a pas fini en règlement de compte, mais il m’a expliqué ce concept d’horaire et de lumière que l’on va voir tout de suite.

Les meilleures heures pour faire une belle photo sont le début ou la fin de journée ! C’est à ces moments-là que la lumière est la plus douce et où tu peux capturer une belle couleur. Le phénomène est assez simple à comprendre, c’est lorsque la lumière du soleil devient rasante avec la surface de la terre. A ce moment-là elle devient également moins dure, les ombres sont également moins marquées et beaucoup plus douces !  Ce moment à lieu deux fois par jour, le matin et le soir.

Chacun de ces moments est lui-même divisé en deux périodes qui ont chacune une lumière et une ambiance complétement différentes.
Tu les connais peut-être déjà, je veux parler de la “blue hour” et de la “golden hour “(rien à voir avec les happy hour hein, mais du coup ça rejoint le pub)

Blue Hour,

Ou heure bleue, après tout on est en France et comme dirait notre ami Sébastien…

On pourrait dire qu’il s’agit du crépuscule, c’est ce moment où il ne fait plus jour mais où il ne fait pas encore totalement nuit. Le soleil ne s’est pas encore levé ou ne s’est pas encore couché, le ciel est d’un bleu profond qui est particulièrement photogénique. Ce bleu permet également de distinguer les nuages (si toute fois il y en a) et la silhouette de votre paysage.

Sur la photo ci-dessus tu peux voir un ciel d’un bleu très profond, on n’est déjà presque sur la fin de l’heure bleue mais le ciel n’est pas encore noir.

Comment photographier l’heure bleue ?

Une photo à l’heure bleue est déjà considérée comme une photo de nuit. Par conséquent la lumière se fait rare il va falloir en tenir compte pour régler ton appareil.

Tu peux essayer avec le mode auto mais j’ai une vague idée du résultat … Et puis si tu es sur Phototrip c’est certainement pour apprendre à sortir de ce mode de fainéant, non ? Tu peux utiliser le « mode scène nuit ou crépuscule » mais perso je n’en suis pas très fan. Si j’ai un reflex c’est pour maitriser un maximum de paramètres de ma photo. On ne va pas pour autant basculer en mode manuel, surtout si tu ne le maitrises pas à la perfection ! L’heure bleue dure environ 30 min, il faut donc être efficace ! On va faire confiance au mode semi-automatique de ton boitier, plus particulièrement au mode priorité ouverture (Mode A sur Nikon et Av sur Canon).

En général je règle mon ouverture sur F8, et comme il fait sombre, l’appareil va compenser avec le temps de pose. Pour que ta photo soit nette il faudra mettre ton appareil sur trépied ou tout autre élément sur lequel il sera parfaitement stable !

Là où cela va un peu se compliquer c’est si tu as un sujet en mouvement, comme sur la photo des galeries un peu plus haut. Dans ce cas précis il fallait que je gère également la durée de mon expo pour avoir les traînées de lumière du tram.

J’avais donc 2 paramètres à gérer :

  • Mon ouverture, je voulais rester à F8 pour conserver ma profondeur de champ ;
  • Ma vitesse, pour créer l’effet désiré sur le tram

Je suis donc passé en manuel pour régler ces deux paramètres et grâce aux iso j’ai pu ajuster mon exposition.

Golden hour,

Enfin heure dorée, pardon Sébastien… non pas taper, stp…

A l’inverse de l’heure bleue, il fait encore jour. En gros, c’est le levé ou le coucher du soleil. Cette période relativement courte est le saint graal du photographe. Elle va te permettre de mettre en valeur tes photos grâce à une lumière chaude et douce et de magnifiques couleurs. Je suis pas en train de dire que le soleil ne brille pas moins fort, je crois qu’il n’existe pas encore de variateur pour régler son intensité ! Ce phénomène est simplement dû à l’inclinaison du soleil par rapport à l’endroit où tu te situes. Pendant cette période tu pourras aussi observer que les ombres sont plus estompées. Tu seras donc moins gêné par une zone très contrastée et très dure qui peut déséquilibrer ta photo.

Ce moment est pour moi une formidable occasion de travailler ta créativité. Tu vas pouvoir jouer avec le soleil, en cherchant des contrastes, des reflets … N’hésite pas à l’intégrer dans ta compo, ou à l’inverse de le cacher par un élément de ta photo et ainsi créer un effet de silhouette, un peu comme des ombres chinoises …

Comment photographier l’heure dorée ?

Il y a forcément moins de contraintes que pour l’heure bleue. Les réglages de ton boitier vont être proches de ceux pour une photo en journée. Le trépied n’est pas forcement nécessaire même si je te le conseille fortement. Il va te permettre d’être beaucoup plus créatif, en jouant avec le temps de pose par exemple…

Pour moi la principale difficulté dans l’heure dorée c’est qu’elle est relativement imprévisible. Un soir tu vas avoir un ciel en feu et le lendemain il n’y aura rien. Et ne compte pas sur la météo pour te dire de sortir faire des photos ! C’est en multipliant les sorties que tu auras la chance d’avoir de telles conditions régulièrement.

Comment savoir à quelle heure ça commence ?

Ne t’inquiète pas, il y a une application pour ça !!  Enfin même plusieurs, il te suffira de taper golden hour ou blue hour dans ton store favori et tu trouveras ton bonheur !

Perso j’en ai deux sur mon téléphone :

  • Sun surveyor : très complet et il ne se limite pas à l’heure bleue ou dorée
  • Blau time : simple et efficace

Voilà, tu sais maintenant qu’il te faudra certainement sacrifier ta grasse mat ou ton apéro pour faire de belles photos ! Mais je crois que ça peut valoir le coup non ?