La taille compte !

Le capteur est un des éléments le plus important de ton appareil. Et donc forcément il faut que tu saches quelques petites choses à son sujet. En fait c’est lui qui remplace la pellicule du temps de l’argentique. C’est là-dessus que ta photo va s’imprimer. A la base la pellicule à une dimension de 24×36 mm. Lorsque les premiers boitiers numériques apparaissent, les fabricants décident de ne pas changer cette dimension. Les premiers capteurs numériques sont donc au même format que la bonne vieille péloche !

Par la suite les fabricants d’appareils cherchaient des solutions pour diminuer le prix des boîtiers. Comme le capteur est une des pièces la plus chère ils se sont dit, pourquoi pas le réduire !

Les capteurs APS-C, ou "petits capteurs"

Ce qui nous donne les dimensions suivantes :
  • 23.6 x 15.7 mm pour Nikon, Pentax, Fuji et Sony
  • 22.2 x 14.8 mm pour Canon. Ouais, sont relous. 

Alors je sais ce que tu vas me dire ! Pourquoi pas des chiffres ronds et pourquoi Canon se sent obligé de ne pas faire comme tout le monde…

Et c’est comme ça qu’apparaissent les gammes APS-C par opposition aux gammes “24×36” dites “plein format”, ou encore “full frame” en mode english.

On va voir tout de suite que le prix n’est pas la seule chose qui change. La première grosse différence est au niveau des objectifs, et il faut tout de suite que tu intègres que le plein format reste la référence de base. Tu vas trouver des objectifs pour APS-C, qui sont uniquement destinés aux boitiers de cette gamme.  Et du coup il y a d’autres objectifs dédiés au plein format, mais eux sont adaptables sur les deux gammes !

Le coefficient multiplicateur

Comparons exactement la même photo, prise d’un côté avec un capteur plein format, et de l’autre avec un APSC-C mettons avec un objectif de 50mm.

Tu vas tout de suite te rendre compte que celle prise avec l’APS-C semble être plus zoomée ou plus serrée. Ce n’est pas une impression, il y a entre les 2 capteurs un coefficient multiplicateur d’environ 1.5, qui va s’appliquer sur la focale de ton objectif.

Autrement dit la photo prise à l’APS-C correspond à une focale de 50 mm x 1.5 = 75 mm. On ne dirait pas comme ça mais c’est assez simple à comprendre.

Regarde la photo ci-dessous, le cadre bleu correspond à un capteur grand format et le cadre rouge au petit format. Forcément le capteur APS-C ne peut pas voir la scène dans son intégralité. C’est un peu comme si tu regardais un paysage, et que d’un coup tu fermes un œil. Fais le test, tu verras que tu perds une partie du décor.

Comme je te le disais avant, le plein format reste la base et la norme. La focale d’un objectif va toujours être mesurée en fonction de ce dernier. Et ce même si ton objectif est uniquement dédié aux APS-C.

Si tu possèdes un boitier avec un capteur petit format (APS-C), cette notion est extrêmement importante. Si tu as un objectif 70/200 mm en réalité tu as un 105/300 mm (x1.5). En fonction de ce que tu photographies ça peut être extrêmement intéressant, par exemple pour de la photo animalière.

Qualité de l’image

La dimension du capteur va également avoir un impact sur la qualité de l’image. Si on prend 2 capteurs, un plein format et l’autre APS-C de même résolution disons 24MP, ils sont tous deux composés du même nombre de photosites (élément du capteur qui réagit à la lumière). Chaque photosite émet un signal électrique qui doit être amplifié pour créer l’image. C’est cette amplification qui va générer une perte de qualité. Donc plus il est grand à la base moins il devra être amplifié, et meilleure la qualité de ta photo, sera. Tu comprends jeune padawan ?

Voilà pour l’aspect technique, mais est-ce vraiment visible à l’œil nu ? Dans la majorité des cas, non ! En fait tout dépend de ce que tu vas photographier. C’est surtout visible dans les basses lumières, tu peux avoir un manque de détails dans les zones sombres. Donc si tu veux faire uniquement de la photo de concert ou de nuit, tu oublies l’APS-C !

Le bokeh

Bokeh ? Hein ? C’est quoi ce truc ? C’est un mot japonais qui veut dire flou (c’était la minute culture G). Voilà, avec un peu de bol ça passe au Scrabble. Je suis sûr que tu vois de quoi il s’agit, tu peux souvent le voir sur des photos de portrait.

Merci Madame pour cette explication limpide ! Cet effet te permet de détacher ton sujet de son arrière-plan. C’est ce qu’on appelle avoir une faible profondeur de champ.

Très apprécié par les portraitistes, il sera plus facile d’avoir ce rendu avec un capteur plein format. Tu pourras le réaliser avec un petit format, mais il sera moins diffus et un peu moins beau. En photo de paysage, en règle générale on va plutôt chercher à avoir une grande profondeur de champ. Le bokeh est donc moins important.

Les défauts optiques

Sur ce coup avantage aux APS-C ! Les défauts optiques, comme le flare par exemple, vont être bien plus visible sur les pleins formats.

Ça implique d’avoir des objectifs de meilleure qualité que sur un APS-C, donc plus chers également. Maintenant il peut arriver que cet effet soit recherché par le photographe. Ou du moins qu’il conserve et assume ce défaut comme un choix artistique :

Ok mais du coup j’achète quoi ?

Tu achètes ce pour quoi tu as les moyens 😉 Dans l’ensemble les objectifs plein format vont être de meilleure qualité. En effet vu que les professionnels utilisent des pleins formats, les constructeurs misent majoritairement sur cette gamme. Mais ça ne veut pas dire que les APS-C ne sont pas qualitatifs. Tu vas pouvoir faire de très belles photos avec les deux. Le budget va souvent être le facteur déterminant, les APS-C sont moins chers et c’est souvent avec eux que tout le monde débute.

Encore une fois, ce n’est pas le matériel qui fait le photographe. Dans les Dolomites cet été, Nicolas à fait des panoramas, imprimés en grande taille, avec un Nikon D80 (APS-C) vieux de 15 ans.

Le conseil de Tom !

J’ai moi-même commencé avec un APS-C, le Nikon D5300. J’ai acheté mes objectifs sans trop penser à plus loin. Résultat des courses, le jour où j’ai voulu passer sur un full frame j’étais bon pour tous les changer. Si tu choisis un APS-C, achètes des objectifs plein format, qui sont compatibles avec les deux types de boitier. Comme ça, le jour où tu décides de changer de gamme, tu pourras conserver tes objectifs (sous réserve de rester dans la même marque évidement).